Découvrez aujourd’hui une randonnée facile à faire en famille avec à la clé un magnifique panorama à 360° sur la vallée de Thônes et les sommets emblématiques de notre territoire : la Tournette, le Mont Charvin ou encore le Parmelan. Vous pourrez également faire une pause gourmande et déguster les fameux beignets de pommes de terre à l’Auberge de Plan Bois, située au col de Plan Bois. A vos bâtons, prêts, randonnez !

La randonnée au Sulens

La montagne de Sulens regorge de sentiers et itinéraires variés. Ils permettent aux randonneurs de tous niveaux, plus ou moins sportifs de venir profiter de cette belle montagne et de son panorama à couper le souffle. Entre boucles et sommets, chacun y trouvera son compte !

Montée jusqu’au sommet du Sulens par le col de Plan Bois

Cette randonnée est plutôt facile et accessible avec des enfants à partir de 8 ans. En faisant l’aller-retour col de Plan Bois – sommet du Sulens, vous aurez fait 8,7 km et 540 m de dénivelé (environ 3h15). Le chemin est balisé jusqu’au sommet du Sulens, et les ¾ de la randonnée se font sur une route en terre et cailloux, assez large. 

Très agréable en toute saison, vous marcherez au milieu des alpages, des fermes et de leurs troupeaux. La montagne du Sulens compte au total deux alpages. Le premier que vous croiserez en montant est l’alpage de la famille Gay-Perret, le GAEC la Croix de Sulens, qui retrouve ses quartiers d’hiver à Montisbrand, également sur la commune des Clefs. Vous pourrez admirer les vaches qui broutent au bord du chemin et vous arrêtez acheter le fameux Pavé de Sulens, donc le GAEC la Croix de Sulens en a le secret (en vente également à l’auberge de Plan Bois au col).

Le second, l’alpage école de « Grande Montagne », accueille chaque été des professionnels et apprenants, en partenariat avec l’ENILV de la Roche-sur-Foron. Il permet de former et de faire découvrir la vie d’alpagiste aux élèves. Ce site est ouvert au public, vous pourrez donc visiter cet alpage (dans le respect des personnes travaillant à l’intérieur) ainsi qu’acheter votre morceau d’Abondance ou de Tomme. 

sentier de randonnée au milieu des alpges au Sulens
©OT Thônes CDV – Vue depuis l’alpage école de « Grande Montagne »

Les panneaux indicatifs affichent le temps de montée en 1h50. La randonnée vous prendra plus ou moins de temps selon votre condition physique et vos arrêts (visite, dégustation, pause photo…). En plus des panneaux qui balisent la randonnée jusqu’au sommet, la CCVT (Communauté de Commune des Vallées de Thônes) a installé des grands panneaux explicatifs. Celui situé au col de Plan Bois, au départ de la randonnée donne une vue d’ensemble des sentiers accessibles sur la montagne de Sulens, sa formation géologique et vous informe des lieux à voir, comme la chapelle de la Frasse. Il y en a un autre également à l’alpage école, vous expliquant sa mission et son fonctionnement.

Le petit + :
Arrivés au sommet du Sulens, ne vous arrêtez pas là… Prolongez votre balade de 10 petites minutes pour arriver à la Croix du Sulens, offrant un panorama ouvert sur la vallée de Thônes et de Manigod ainsi que le Parmelan en fond !

Notre conseil pour les fans de photo :

  • Montez au sommet du Sulens le matin pour avoir de magnifique photos de la Tournette ; si vous montez assez tôt vous pourrez admirer le lever du soleil rose orangé sur cette dernière
  • Montez plutôt l’après-midi pour avoir de belles lumières sur le Mont-Charvin
  • Montez au sommet pour le coucher du soleil ; en été, le soleil se couche dans le « V » que forme la vallée entre la montagne de Cotagne et le Parmelan. Un magnifique spectacle naturel à ne pas louper !

Les différentes boucles autour du Sulens

Plusieurs boucles de différentes longueurs permettent de découvrir la montagne de Sulens.

Pour le tour complet (sans le sommet), comptez 12,1 km, 3h45 et 500 m de dénivelé pour la boucle au départ du col de Plan Bois. Des itinéraires secondaires permettent d’emprunter certains sentiers qui coupent, et ainsi vous pourrez faire de plus petites boucles. Attention de bien toujours rester sur les sentiers balisés et suivez les panneaux indicatifs. N’hésitez pas à vous munir de bonnes chaussures de randonnées et de bâtons si nécessaire, car certains chemins secondaires sont assez raides. 

Vous pourrez même vous munir d’une carte ou d’un livret de randonnées avec les itinéraires détaillés, en vente auprès de l’office de tourisme de Thônes Cœur des Vallées. 

Au départ du Bouchet-Mont-Charvin

Plusieurs randonnées vers le Sulens se situent sur la commune du Bouchet-Mont-Charvin. Depuis le parking Les Pézières, vous pourrez faire le tour de la montagne de Sulens en 3h45, 12,1 km et 500 m de dénivelé. Ce sera le même itinéraire qu’au départ de Plan Bois. Vous aurez également la possibilité de faire, en aller-retour, la montée du Sulens au départ du parking Les Pézières en 3h30 environ, longue de 7 km pour 660 m de dénivelé.

Une pause gourmande s’impose à l’Auberge de Plan Bois

Que ce soit pour vous restaurer ou vous rafraîchir en redescendant de votre randonnée, l’Auberge de Plan Bois vous accueille toute l’année dans un cadre magnifique.

auberge de plan bois aux Clefs à Thônes
©OT Thônes CDV

Qui sont-ils ?

L’Auberge de Plan Bois a été créée il y plusieurs dizaines d’années déjà. Elle ne ressemblait pas du tout à ce qu’elle est aujourd’hui puisque c’était une ferme d’alpage. Elle a été transformée en auberge restaurant par la suite, mais tout en gardant un esprit savoyard et une cuisine traditionnelle. Gaëlle et Yannick ont repris la gérance de l’Auberge il y a un peu plus d’un an, depuis mai 2019. Le père de Yannick a racheté l’auberge de Plan Bois en 2017 et y a travaillé 2 ans avant de décider de la mettre en gérance. Il a donc pensé à son fils qui est du métier. 

couple de restaurateur à l'auberge de Plan Bois
©OT Thônes CDV – Gaëlle et Yannick, gérants de l’Auberge de Plan Bois

Le jeune couple avait un tout autre projet au départ. Ils travaillaient et découvraient le Canada lorsque le père de Yannick leur a proposé de reprendre l’Auberge de Plan Bois. Ils se sont décidés à rentrer en France pour saisir cette belle opportunité !

Yannick est cuisinier et pâtissier de métier, mais Gaëlle quant à elle était dans le secteur du social. C’était donc une toute nouvelle expérience pour elle. Malgré les hésitations et l’appréhension, ils se sont lancés dans le projet et sont aujourd’hui ravis de la décision qu’ils ont prise et de la vie qu’ils mènent.

L’un comme l’autre sont soucieux du travail bien fait et cela ne passe que par une chose selon le couple :

Cuisiner et servir des produits locaux et de qualités à nos clients nous tient à cœur !

En effet, les fromages sont pris chez des producteurs locaux de la commune des Clefs, le café à la torréfaction à Thônes, la viande et le pain à Thônes également et le jambon de pays est acheté à la salaison à Villaz. Le couple avoue :

On n’a pas encore trouvé de producteur de pommes de terre dans le coin qui pourrait nous livrer les quantités nécessaires.

Les secrets de fabrication des beignets

La recette ou devrions-nous dire les recettes de beignets de pommes de terre… En effet, il existe autant de recettes de beignets que de restaurateurs qui en cuisinent : chacun sa recette et chacun sa forme (en galette ou en beignet) ! Yannick cuisine les beignets avec la recette de son père, mais il sait s’adapter :

Les beignets sont tous différents selon la variété de patate utilisée. J’adapte la recette en fonction de la texture du mélange. Je mets plus ou moins de farine, c’est tout à l’œil.

L’ingrédient principal : la pomme de terre. Selon la variété de pomme de terre choisie pour faire les beignets, le goût changera du tout au tout. C’est donc avant tout savoir faire une bonne sélection.

Étape 1 :
Éplucher et râper les pommes de terre et les oignons (la quantité dépend de votre consommation)

Étape 2 :
Presser entre vos mains la préparation (pommes de terre et oignons râpés) afin d’égoutter l’amidon et le surplus d’eau et de jus

recette savoyarde beignets de pommes de terre
©OT Thônes CDV

Étape 3 :
Ajouter la farine et les œufs et mélanger le tout (à la main c’est encore mieux !)

Étape 4 :
Cuire les beignets dans 3 bains d’huile. Le premier à la poêle permet de conserver la forme du beignet, le second pour une précuisson à la friteuse et enfin le dernier, juste avant de les servir, à la friteuse pour finir la cuisson et les servir chaud. 

L’Auberge de Plan Bois est aussi réputée pour son fameux Bolet, dessert composé de meringue, de glace vanille et de chocolat fondu ! N’attendez pas pour allez le déguster !

bolet, dessert auberge de plan bois
©OT Thônes CDV

L’Auberge de Plan Bois en quelques chiffres

Cet été c’était :

  • 350 œufs par semaine
  • 40 kg de pommes de terre par jour
  • 2 tonnes en 3 mois

Gaëlle et Yannick travaillent seulement à deux en hors saison puisqu’ils ont seulement la salle en intérieur. L’été ils embauchent une personne qui aide Yannick en cuisine et une personne en plus pour le service en salle. 

Infos pratiques

L’Auberge de Plan Bois est ouverte :

toute l’année :

  • Le midi du mardi au dimanche, de 9h à 17h
  • Midi et soir les vendredis et samedis, de 9h à 17 et 19h à 21h
  • Fermé le dimanche soir et le lundi

L’été, en juillet et août :

  • Midi et soir du mardi au samedi, de 9h à 17h et 19h à 21h
  • Le midi le dimanche, de 9h à 17h
  • Fermé le dimanche soir et le lundi

Bonne randonnée et bon appétit !