La webcam située sur le plateau des Glières vous permettra de vérifier la météo avant de vous mettre en route !
Célèbre pour les événements aussi tragiques que glorieux qui s’y déroulèrent pendant la Seconde Guerre Mondiale, le plateau des Glières est accessible par le col des Glières. De nombreuses randonnées, entre Monument National de la Résistance et Chapelle de Notre-Dame des Neiges, permettent de découvrir ce cadre enchanteur.

En route vers l’histoire

Vers le plateau des Glières

Le col des Glières est un col très peu marqué à son sommet puisqu’il se trouve au centre du plateau du même nom. Situé à 1425 m d’altitude, il a la particularité de ne pas être goudronné sur le plateau entre ses deux versants. Il est possible d’y accéder par Thorens-Glières, versant Est ou par Le Petit-Bornand-les-Glières, versant Ouest. Les deux versants sont très jolis avec des passages essentiellement en sous-bois alternant avec des passages plus ouverts sur les montagnes. La route est toutefois plus étroite depuis le Petit-Bornand la rendant moins praticable en hiver et interdite toute l’année aux bus et camping-cars. Arrivé au sommet, de grands parkings permettent de stationner facilement. Vous serez conquis par la beauté sauvage du plateau et la vue des sommets alentours. Une atmosphère particulière règne là-haut !

En mode cyclo

Depuis Le Petit-Bornand-les-Glières

Le col des Glières est un col difficile voire très difficile depuis Le Petit-Bornand-les-Glières, versant choisi pour la seule ascension effectuée à ce jour par le Tour de France. Ce versant qui offre deux variantes soit par l’Essert, soit par Lignières est le plus difficile avec une dizaine de kilomètres à parcourir pour un dénivelé compris entre 728 et 808 m selon l’option choisie. Les pentes en moyenne à 9% pourront atteindre un maximum de 13% sur 480 m.

sur le plateau des Glières
©G.Piel – Cyclistes et randonneurs se partagent le plateau des Glières

Depuis Thorens-Glières

Depuis Thorens-Glières, le col est plus long faisant 14 km et très régulier autour des 9% de pente avec une moyenne à 6,5% due aux cinq premiers kilomètres et au final relativement doux. Le maximum de pente restera sous les 10%. La route de bonne qualité serpente essentiellement en forêt laissant apparaître de jolis points de vue sur les cascades à chaque lacet. Un petit col nommé col du Collet précède l’arrivée au col des Glières et dévoile la beauté du plateau qui s’ouvre à vos yeux. Vous pourrez poursuivre sur le chemin carrossable qui traverse le plateau avant d’entamer une redescente vertigineuse sur Le Petit-Bornand.

La pause s’impose

La beauté naturelle du site mais aussi son histoire liée à la résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale impose de s’y arrêter pour en découvrir les richesses. Et ce ne sont pas les gîtes et restaurants qui manquent au col et sur le plateau…

En accès direct depuis le col

De nombreux restaurants et gîtes se trouvent au col et sur le plateau des Glières, accessibles en voiture ou à pied en quelques minutes à peine : Chez Merlin, Chez Gautard, Les Lanfiannes, Chez Regina ou encore Chez Constance. Tous vous accueilleront dans un cadre naturel préservé et vous feront découvrir les saveurs du terroir savoyard et des alpages. Vous pourrez également y boire un verre en toute tranquillité.

Au cours de vos balades

Le plateau des Glières est propice aux balades et pique-niques en famille ou entre amis. Mais au détour des sentiers, vous trouverez aussi des refuges prêts à vous accueillir le temps d’un verre, d’un repas ou d’une nuit : le refuge de Spée au pied du col du même nom, les Mangeurs de Lune sur la montagne des Auges ou encore le refuge Notre-Dame-des-Neiges sur la plaine de Dran, non loin de la chapelle Notre-Dame-des-Neiges.

Randonnée famille au Plateau des Glières
©G.Piel – Randonner au Col et au Plateau des Glières

Une salle hors- sac l’hiver

L’hiver, une salle hors-sac est mise à disposition au niveau du parking du col.

Les activités au col des Glières

Le plateau des Glières, desservi par le col, est un cadre fabuleux pour la pratique de sport de pleine nature mais aussi la contemplation et l’observation d’une faune et d’une flore exceptionnellement variées.

Randonnées

Le plateau à pied

De nombreux sentiers partent du col et sillonnent le plateau. Vous pourrez ainsi faire le tour du plateau par Notre-Dame-des-Neiges (10 km et 450 m de dénivelé) et revenir par le Monument national de la Résistance. Mais n’hésitez pas à passer avant à la Maison du Plateau à côté du parking. Vous y trouverez à disposition des plans du plateau avec les différents sentiers balisés qui pour certains sont jalonnés de panneaux explicatifs de la faune, de la flore et de l’histoire du lieu.

Le plateau à VTT

Les sentiers du plateau peuvent également se parcourir à VTT. Les chemins vallonnés sont un vrai régal et pour les sportifs, plusieurs grimpettes sont possibles sur les flancs de montagne encadrant le plateau.

En VTT au Plateau des Glières
©P.Royer – VTTistes sur les sentiers du Plateau des Glières

Le Pas du Roc

Sur la route en montant au col depuis Thorens, la balade du Pas du Roc (7,5 km et 660 m de dénivelé) est également une randonnée magnifique avec son chemin taillé dans la roche et le passage au-dessus de la belle cascade visible depuis la route. Vous arrivez ensuite sur l’alpage de Champ Laitier avant de faire demi-tour au Chalet du Plan pour redescendre par le même itinéraire.

Une page de l’histoire

Le plateau des Glières est célèbre pour la résistance qui s’y organise à partir de janvier 1944 où des centaines de maquisards se regroupent pour réceptionner des parachutages d’armes destinés aux résistants de la région. En mars 1944, ce sont moins de 500 maquisards qui font face à 12000 soldats allemands. Sous le commandement du Lieutenant Tom Morel puis du Capitaine Anjot, les hommes finissent par devoir se disperser après la perte de 129 d’entre eux. Mais le maquis se reconstitue. Et un nouveau parachutage début août permet à la Haute-Savoie de se libérer par les seules forces de la Résistance dès le 19 août 1944. 

Un circuit de découverte historique balisé vous propose de marcher sur les traces des maquisards.

Le Monument National de la Résistance, réalisé par Emile Gilioli et symbole d’espérance a été édifié en hommage aux combattants en 1973. Le bâtiment Mémoire du Maquis situé à proximité du parking vous propose différentes activités sur réservation avec des visites guidées, projections, maquettes… vous permettant d’enrichir vos connaissances sur l’histoire du maquis.

Mémoire du maquis plateau des Glières
©Y-G.Olivo – Bâtiment « Mémoire du Maquis » au Col des Glières

Grimper et explorer

Escalade

Un petit site d’escalade situé à 50 m de la route au niveau des Collets, sur la gauche en venant de Thorens-Glières, offre un excellent rocher calcaire et assez raide. Exposé sud et au soleil une bonne partie de la journée, vous y trouverez une quinzaine de voies du 4 au 7.
Plus loin sur le plateau, il y a le célèbre site d’Ablon qui vous attend. Avec plus de 230 voies du 4 au 8 et son ambiance nature, épicéas, clarines et reblochon ! L’alpage ombragé au pied des voies est idéal pour passer une bonne journée en famille ou entre amis. 

Spéléologie

Les nombreuses grottes et galeries qui creusent le sous-sol du plateau raviront les adeptes de spéléologie. 
Pour un premier aperçu de ces beautés géologiques, vous pourrez vous rendre par une petite balade à l’entrée de la Grotte de la Diau. Le départ du sentier se situe à La Verrerie, sur la route du col depuis Thorens après Nant-Sec. Comptez 2 heures et 180 m de dénivelé pour faire l’aller-retour.

N’hésitez pas à faire appel aux professionnels de la montagne pour découvrir ces activités.

En hiver

Ski de fond

Les nombreux sentiers de randonnées laissent place l’hiver à un magnifique domaine de ski de fond. 29 km de pistes répartis sur deux espaces : la plaine de Dran et l’espace du Monument des Glières permettent à chacun de choisir une boucle à son niveau. De grands moments de glisse et de plaisir entre plateau et forêt.

Raquettes

Des sentiers piétons et raquettes sont balisés mais pensez à faire appel à un guide professionnel pour vous accompagner hors des sentiers tracés à la découverte des recoins sauvages du plateau.

Luge

Des pistes de luge sont également aménagées pour les petits et les grands !

Envie de nouveauté ?

Vous pourrez découvrir le traîneau à chiens en compagnie du musher du plateau nordique D’oumiak aventure. Pensez à réserver à l’avance !

Chiens de traineau sur le plateau des Glières
©G.Piel – Chiens de traîneau sur le Plateau des Glières

Observer la biodiversité

Un espace naturel sensible

Le plateau des Glières est un Espace Naturel Sensible départemental. Les 450 hectares d’alpages, tourbières, falaises, grottes et forêts qui composent le paysage varié du plateau représentent un authentique écrin qui abrite une faune et une flore remarquables.

La faune

Une faune remarquable comme le loup gris, le lynx boréal, et différents types de chauve-souris et d’oiseaux : lagopède des Alpes, aigle royal, faucon pèlerin, perdrix bartavelle… mais aussi une faune menacée comme le tétras-lyre ou la gélinotte habitent le plateau.

la faune au plateau des Glières
©G.Piel – Découverte de la faune et de la flore du Plateau de Beauregard

La flore

La flore n’est pas en reste avec la multiplicité des milieux présents sur le plateau entre tourbières, rochers, pelouses alpines et forêts d’épicéas. Vous pourrez observer le drosera, le panicaut des Alpes, la laiche, l’andromède ou encore le sabot de Vénus… mais aussi les plus classiques soldanelles, gentianes jaunes, gentianes de printemps, orchis, centaurées

Un itinéraire de découverte de la nature vous accompagne sur le plateau.