Le massif des Aravis est traversé par de nombreux sentiers qui permettent d’en explorer chaque recoin. Parmi ces sentiers, les chemins de Grande Randonnée ou GR offrent de belles randonnées de plusieurs jours en itinérance ou bien à la journée à la découverte des cols et sommets emblématiques.

Découvrir le massif des Aravis par le GR 96

Le GR96, dans son intégralité, relie Epernay en Savoie à Samoëns en Haute-Savoie. Il traverse notre territoire en passant par le plateau des Glières et en faisant le tour de la Chaîne des Aravis. Amateur de nature sauvage, vous pourrez emprunter des portions à la journée ou parcourir sur 4 jours la partie du GR qui passe dans les Aravis. Avec le Mont-Blanc en toile de fond, vous découvrirez les paysages grandioses des Préalpes calcaires.

Jour 1 : du refuge de Pré Vérel au chalet du Lindion – 9 km et 800 m de dénivelé

Vous monterez en direction de la ferme du chalet de l’Aulp avec son imposant troupeau de vaches Abondance pour poursuivre en direction du col des Nantets. Vous aurez alors un panorama superbe sur la face nord de la Tournette et les rochers du Varo d’un côté et le Roc de Lancrenaz et sa barrière de roche de l’autre. Vous continuerez votre chemin sous la Pointe de Talamarche puis en direction du chalet du Lindion, étape pour la nuit où vous découvrirez une collection impressionnante de sonnailles d’alpage.

Jour 2 : du chalet du Lindion au gîte Les Lanfiannes sur le plateau des Glières – 12 km et 970 m de dénivelé

Après une belle descente sur le val de Fier, vous pourrez vous arrêter visiter la Nécropole de Morette ou découvrir le site préhistorique de la Balme de Thuy et les cascades de Morette avant d’attaquer la remontée tout en fraîcheur le long du ruisseau du Nant Debout. Le sentier vous fera déboucher sur la plaine de Dran au plateau des Glières. Une halte à la chapelle Notre-Dame-des-Neiges vous permettra de prendre la mesure de la beauté des paysages qui s’offrent à vous avant de poursuivre vers votre étape du soir au gîte Les Lanfiannes.

Jour 3 : des Lanfiannes aux chalets de Mayse – 14 km et 980 m de dénivelé

Vous pourrez profiter de la traversée du plateau des Glières pour visiter le Monument de la Résistance des Glières et observer la richesse de la flore présente. La faune de ce secteur est également variée avec une meute de loups installée sur le plateau et de nombreux cervidés dans les forêts alentours. Vous redescendrez ensuite sur le village d’Entremont avant de remonter en direction des chalets de Mayse, étape de cette journée, où de nombreuses hardes de chamois arpentent les falaises.

randonnée Pointe Percée au Grand-Bornand
©LA.Selle – Pointe Percée

Jour 4 : des chalets de Mayse au col des Annes (bivouac et restauration) – 13 km et 1050 m de dénivelé

En repartant le matin, vous contournerez le mystérieux lac de Lessy dont les eaux s’abaissent peu à peu avant d’emprunter le passage rocheux entre le Jallouvre et l’Aiguille Verte. Vous aurez alors une vue magnifique sur l’ensemble de la chaîne des Aravis, surplombant le Chinaillon et le col de la Colombière, vous entrez au pays des bouquetins et des gypaètes barbus. Vous rejoindrez ensuite le col des Annes au pied de la Pointe Percée où vous pourrez passer une dernière nuit en bivouac sous les étoiles après avoir découvert la fabrication ancestrale du reblochon dans l’une des fermes du col et dégusté un bon repas du terroir.

randonnée lac de Lessy le Grand-Bornand Chinaillon
©M.Lapierre – Lac de Lessy

Faire de la randonnée dans le massif des Aravis en empruntant le GR de Pays Tournette-Aravis

Au départ du pont de Morette, le GR de Pays Tournette-Aravis vous emmène pour un circuit d’environ 9 jours de randonnée dans les Aravis. L’itinéraire formant une boucle, plusieurs autres départs sont possibles : Serraval (La Bottière, La Molloire), Le Bouchet-Mont-Charvin (Le Pezières), Manigod (La Gutary, Col de Merdassier), La Clusaz (parking de la via ferrata, parking du Crêt du Merle, Les Confins, parking de l’Arpettaz), Le Grand-Bornand (Les Troncs, Le Chinaillon, parking des Bouts, col des Annes), Entremont (chef-lieu, Malvoisin).

Jour 1 : de Morette au refuge de Larrieux (1532 m) – 7 km et 1180 m de dénivelé

La piste forestière s’élève au-dessus de la Nécropole de Morette et du val de Fier en direction du refuge de Larrieux, situé dans un alpage fleuri avec vue imprenable sur la Tournette. En chemin, vous passerez par le refuge du Lindion où il est possible de faire une première étape pour raccourcir celle du lendemain et se donner le temps de visiter les sites de Morette au départ de la randonnée.

Jour 2 : du refuge de Larrieux au chalet de l’Aulp (1424 m) – 6 km et 600 m de dénivelé

Cette portion du GRP vous permettra d’apprécier la vue sur la Dent du Cruet et la Pointe de Talamarche mais également sur le lac d’Annecy, une fois passé le col des Nantets. Cette étape par le chalet de l’Aulp vous offre de beaux points de vue sur le lac d’Annecy et évite les sentiers escarpés ainsi que l’alpage du Rosairy dont le sentier n’est plus balisé, à la demande du propriétaire. Vous pouvez toutefois choisir cette option et vous rendre directement de Larrieux au refuge de Praz D’Zeures, en sautant ainsi cette étape.

Jour 3 : du chalet de l’Aulp au refuge de Praz D’Zeures (1750 m) – 7 km et 1100 m de dénivelé

Vous montez en direction de la Tournette avec sa vue sur le lac et le bassin annécien, le Semnoz et les Bauges. Les bouquetins seront sûrement sur votre chemin avant de passer par le pas de Bajulaz – attention, passage délicat – et de redescendre sur le refuge de Praz D’Zeures.

Jour 4 : du refuge de Praz D’Zeures aux Fontanettes (1485 m) – 16 km et 1033 m de dénivelé

La descente vers Serraval vous offre une belle vue sur la montagne du Sulens et le Mont Charvin. Vous traverserez le petit hameau de la Bottière et pourrez observer l’architecture typique des nombreux chalets d’alpages jusqu’à l’arrivée aux Fontanettes, étape pour la nuit.

Jour 5 : Des Fontanettes à la Vieille Ferme (1470 m) ou l’Auberge de JEunesse de la Clusaz (1230 m) – 15 km et 1000 m de dénivelé

Lors de cette étape, vous passerez par la Pointe d’Orsière et vous jouirez d’une vue magnifique sur le Sulens, le Charvin, la Tulle, la Pointe de Mandallaz et l’Etale. En traversant les hameaux de Manigod, vous pourrez vous arrêter visiter les fermes d’alpage et déguster du reblochon fermier avant de vous diriger vers le col de Merdassier puis l’Auberge de Jeunesse de la Clusaz. Vous pouvez également choisir de faire escale à La Vieille Ferme, au col de Merdassier.

Jour 6 : De l’Auberge de Jeunesse au refuge de la Bombardellaz (1601 m) – 14 km et 1100 m de dénivelé

Avec vue sur la pointe de Merdassier, le plateau de Beauregard, le Danay, La Clusaz, le col des Aravis et le début des combes de la chaîne des Aravis, vous cheminerez en direction du lac des Confins où vous pourrez faire une halte dans l’un des restaurants pour le déjeuner.Profitez de la beauté des alpage en fleurs, des chamois et des marmottes que vous pourrez observer en chemin avant de rejoindre le refuge de la Bombardellaz.

vue depuis la pointe de Merdassier, col de la Croix Fry, Manigod, les Aravis
©LA.Selle – Pointe de Merdassier

Jour 7 : du refuge de la Bombardellaz au chalet de Lessy (1787 m) – 16 km et 1160 m de dénivelé

Vous continuez à cheminer sous les combes des Aravis pour arriver sous la Pointe Percée, sommet culminant du massif à 2752 m. Vous pourrez faire une pause dans l’une des fermes auberges du col des Annes où reblochon, chevrotin et jambon de pays seront au menu. En remontant au-dessus de Chinaillon en direction du lac de Lessy, vous pourrez peut-être observer le gypaète barbu et vous profiterez de la vue sur les Roc des Tours, la Jallouvre, la Pointe Blanche et le Bargy.

Le lac de Lessy
©M.Lapierre – Lac de Lessy

Jour 8 : du chalet de Lessy au refuge des Mangeurs de Lune sur le plateau des Auges (1790 m) – 18 km et 1260 m de dénivelé

Lors de cette étape, votre vue portera sur le massif des Bornes avec les Rochers de Leschaux, le Mont Lachat de Thônes, le Suet et le Roc de Charmieux. Vous passerez au village d’Entremont et pourrez visiter son abbaye, pour ensuite remonter en direction du plateau des Auges où vous bénéficierez d’une vue magnifique sur toute la chaîne des Aravis.

Jour 9 : du refuge des Mangeurs de Lune au Pont de Morette (580 m) – 13 km, 430 m de dénivelé positif et 1606 m de dénivelé négatif

Pour cette dernière journée, vous profiterez de la vue sur le plateau des Glières et passerez sous les Pointes de Puvat, Balme, Québlette et Dran, empruntant ensuite la belle descente le long du torrent Nant Debout et ses cascades, qui vous ramènera à votre point de départ du pont de Morette.

Faire le Tour du Val Sulens par les sentiers de randonnée

Le Tour du Val Sulens s’effectue en 5 jours de randonnée et offre de magnifiques points de vue sur le massif des Aravis, empruntant des chemins variés. Comme pour le GR de Pays, la boucle de cet itinéraire peut démarrer de plusieurs endroits comme depuis Les Clefs (parking de Belchamp le Haut), Serraval (La Molloire, La Bottière), le Bouchet-Mont-Charvin (chef-lieu, parking de la Greubaz, parking des Sardoches), Manigod (pont de la Gutary, Comburce, la Vieille Ferme, col de la Croix Fry).

Jour 1 : de Thônes au refuge de Praz D’Zeures (1750 m) – 11 km et 1435 m de dénivelé

Vous partez du centre-ville de Thônes et longez le cours du Fier. Au niveau des Clefs, vous pourrez observer le village sur son promontoire et découvrir son pont dit Romain enjambant le Fier. A l’automne, vous entendrez sûrement le brame du cerf dans la forêt de Montisbrand avant de rejoindre le col des Vorets par l’alpage du Rosairy et d’atteindre le refuge de Praz D’Zeures et ses troupeaux de moutons. Attention la traversée de l’alpage du Rosairy est non balisée, à la demande du propriétaire.

vue sur le lac d'Annecy depuis le massif de la Tournette, alpage de Rosairy
©OT Thônes CDV

Jour 2 : du refuge de Praz D’Zeures au Bouchet-Mont-Charvin (935 m) – 9,5 km et 360 m de dénivelé (mais 1150 m de dénivelé négatif)

Vous amorcez une belle descente vers Serraval. Les nombreuses croix visibles en chemin rappellent le christianisme des habitants des villages avec une très belle chapelle baroque à voir à La Bottière. Vous êtes au pays des chevriers et moutonniers que vous ne pourrez rater dans les nombreux alpages alentours. Vous arriverez ensuite à l’Hôtel du Mont Charvin où une cuisine copieuse et familiale vous requinquera de cette longue descente. Vous profiterez bien sûr de la vue sur la pyramide du Charvin et les contreforts du Sulens.

hôtel restaurant le relais du Mont-Charvin au Bouchet Mont Charvin
©OT Thônes CDV – Relais du Mont Charvin

Jour 3 : du Bouchet-Mont-Charvin aux Fontanettes (1485 m) ou l’Aulp de Marlens (1657 m) – 11 km et 1110 m de dénivelé

Vous quitterez le Bouchet-Mont-Charivn en direction du col de l’Epine et traverserez le joli hameau de Rosset avant de rejoindre le col du Fer au pied des Aiguilles du Mont. Vous jouirez d’une belle vue sur le Val de Chaise et peut-être verrez-vous des parapentistes décoller du col de l’ Epine. Vers les Sardoches, les marmottes commencent à pointer le bout de leur nez, gardez les yeux ouverts ! D’autant que la flore de montagne sur les contreforts du Charvin est particulièrement riche et belle. Vous rejoignez ensuite le chalet de l’Aulp de Marlens et les troupeaux de vaches et de chèvres du GAEC du Vent des Cimes où vous pourrez déguster les bons reblochons fermiers et chevrotins avant de passer la nuit au pied de l’imposant Charvin.

Jour 4 : de l’Aulp de Marlens à la Vieille Ferme (1470 m) – 13 km et 1045 m de dénivelé

Vous passez par le col des Porthets entre le Charvin et la Tulle. Si le cœur vous en dit, vous pourrez faire un petit crochet par le lac du Mont Charvin et ses eaux vertes, source du Fier. Cet itinéraire vous permettra d’observer la faune et la flore locales : la rare edelweiss et les chamois, aigles et vautours fauves en été. Vous rejoignez les fermes d’alpage de l’Aulp de Fier où se fabriquent reblochons fermiers et chevrotins avant de vous diriger vers Comburce et ses beaux chalets typiques savoyards en passant sous l’Aiguille de Manigod. Encore un petit effort et vous serez arrivé à la Vieille Ferme où Bertrand vous régalera de ses recettes locales.

Vue sur le lac depuis le Mont Charvin
©S.Goudeau – Mont Charvin et son lac

Jour 5 : de la Vieille Ferme à Thônes (620 m) – 15 km et 690 m de dénivelé (et 1530 m de dénivelé négatif)

Cette dernière étape vous ramène vers le col de la Croix Fry et au plateau de Beauregard que vous traverserez par le sentier sur les Frêtes avec une très belle vue sur la Chaîne des Aravis. A la Croix de Colomban, la vue plonge sur Thônes et sa vallée que vous rejoindrez par la forêt du Petit Novard puis la forêt du Mont peuplée de nombreux chevreuils, biches et cerfs. N’oubliez pas de passer saluer le Roi du Mont avant de regagner le centre-ville de Thônes.